Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Vitré

PNG - 46.2 ko
Vitré

Ville d’art et d’histoire (1999)
secteur sauvegardé (1976, 19 hectares)
ZPPAUP (en cours)
17 000 Vitréens
3 703 hectares

Aux Portes de la Bretagne, aux confins de la Normandie, du Maine et de l’Anjou, Vitré en Ille-et-Vilaine, compte 17000 habitants et se situe à une trentaine de kilomètres de Rennes, sur la route de Paris. C’est une ville au centre d’une communauté d’agglomération regroupant 37 communes.

L’histoire en bref

Occupée dès l’époque mérovingienne, Vitré devient, vers l’an Mil, une zone frontière défendant l’indépendance du duché de Bretagne face aux velléités de conquête des rois de France et d’Angleterre. Protégée par un puissant château de schiste et de grès dont la construction s’échelonne du XIe au XVe siècle et par une enceinte édifiée à partir de 1220, la ville se transforme progressivement en une cité florissante. On y pratique le commerce des grosses toiles de chanvre écrues, dites Canevas, servant à la voilure des navires et au conditionnement des marchandises. En 1473, les Vitréens enrichis par le négoce des toiles se regroupent en une Confrérie des Marchands d’Outre-Mer exportant les Canevas dans le monde entier, par Saint-Malo et Nantes, en direction de l’Europe du Nord, de l’Espagne et même du Nouveau Monde. A l’intérieur de la ville close, ils font édifier de belles demeures : maisons à pans de bois et hôtels particuliers de pierre au riche décor sculpté. La conservation et la valorisation de ce patrimoine militaire et civil, auquel viennent s’ajouter de nombreux édifices religieux du XVe au XIXe siècle, sont au cœur de la politique patrimoniale menée par la ville.

La politique patrimoniale et ses outils

Depuis la fin des années 1960, Vitré s’est engagée dans une politique de valorisation de son patrimoine historique et architectural. Ville d’Art, elle a proposé des visites guidées depuis 1969 et s’est dotée d’un secteur sauvegardé dès 1975.

Depuis 1999, date de l’obtention du label Ville d’Art et d’Histoire, la Conservation du Patrimoine coordonne les initiatives de Vitré, Ville d’Art et d’Histoire. Exposition permanente, brochures, dépliants, affiches ou cartes postales, visites ou parcours commentés, ateliers du patrimoine sont conçus à l’attention de tous les publics pour faciliter la découverte du patrimoine vitréen.

Equipements culturels

Créé en 1877 par Arthur Lemoyne de la Borderie, le musée du château de Vitré, musée d’art et d’histoire de la Ville, s’est vu adjoindre deux autres établissements : le musée du château des Rochers-Sévigné, demeure bretonne de Madame de Sévigné, et le musée Saint-Nicolas abritant une collection d’orfèvrerie religieuse du XVIIe au début du XXe siècle.

Grâce à différents médias d’interprétation, l’exposition permanente « Fenêtre sur la ville », au premier étage du Pavillon du Tourisme, place Général-de-Gaulle, a pour objectif de satisfaire les attentes de tous les publics en permettant une approche simple, comme une découverte plus précise du patrimoine et de l’histoire millénaire de la cité vitréenne.

Projets

Le patrimoine de la ville est très riche, aussi la ville s’est inscrite dans une politique dynamique de mise en valeur à toutes les échelles depuis celle du paysage jusqu’à celle de l’architecture. Elle est dotée d’un secteur sauvegardé à l’intérieur duquel les administrés sont soutenus financièrement et techniquement dans les opérations de réhabilitation de leurs habitations. Néanmoins, la ville s’est engagée dans une politique ambitieuse de mise en valeur de ses édifices les plus remarquables :

  • Le prieuré Notre - Dame des Bénédictins : la ville s’est engagée depuis plusieurs années dans la restauration de ses bâtiments conventuels, reconvertis pour l’aile nord en Maison des Cultures du Monde. Sous la responsabilité de H.CHOUINARD A.C.M.H., les travaux auront consisté en la restauration intérieure et extérieure de l’édifice, en tenant compte à la fois de son histoire et des découvertes au fil du chantier. La ville va poursuivre par la restauration de la façade occidentale de l’aile ouest du prieuré (occupée par le Tribunal d’Instance).
  • Les chapelles du transept de l’église Notre - Dame : dans la continuité de la mise en valeur de l’espace intérieur de cet édifice, il s’agit là de restaurer deux chapelles dont la datation des décors est espacée d’un siècle.
  • Le jardin de l’hôtel Sévigné : la ville a accompagné la restauration de cet ensemble du XVIIIe siècle, aujourd’hui il s’agit de restituer un jardin au sud de l’édifice dans l’esprit des jardins à la française. Il a été cependant décidé en concertation avec les services de l’Etat, à la fois de préserver les vestiges archéologiques en sous-sol et ceux du XIXe siècle (le mur de clôture et la grille) comme témoignage de l’histoire du bâtiment. Ce jardin sera une halte de verdure pour les promeneurs en cœur de ville.

Actualités

Laissez-vous conter Vitré La Conservation du Patrimoine vous propose onze thématiques de visite-découverte. Le dépliant Laissez-vous conter Vitré, visites-découvertes, comportant la programmation des départs et les tarifs, vous est envoyé sur simple demande téléphonique.

Renseignements auprès de la Conservation du Patrimoine, Château de Vitré, BP 70627, à Vitré Tél : 02 99 75 04 54 - e.mail : musees mairie-vitre.fr

Député-Maire : Pierre Méhaignerie

Hôtel de Ville
BP 70627
35506 Vitré cedex

Tél : 02 99 75 04 54
musees mairie-vitre.fr
www.mairie-vitre.com
Référent :
Elue : Marie-Annick BOUQUAY, Adjointe chargée du patrimoine
bouquay.map wanadoo.fr

Animateur de l’architecture et du patrimoine : Stéphane Gautier
stephane.gauthier mairie-vitre.fr

 

Haut de la page