Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Chartres

PNG - 46.2 ko
Chartres

Secteur sauvegardé de 69 hectares (1966)
ZPPAUP de 15 hectares (en cours d’étude)
VPAH en cours
42 000 Chartrains (113 000 pour Chartres-Métropole)
1 700 hectares

JPEG - 59.7 ko
Chartres, vue du ciel © Ville de Chartres

Au IIe siècle avant notre ère, Chartres est la capitale de la tribu gauloise des Carnutes d’où elle tire son nom (carnutum, carnotas). Située sensiblement au milieu de la Gaule, Chartres est le lieu de réunion des druides. Cela explique la présence du plus grand sanctuaire romain d’Europe. La ville est à la fois une capitale religieuse, politique et militaire.
Au lendemain de l’an 1000, l’évêque Fulbert entreprend la construction d’une vaste église à la gloire de Marie. Il fonde également une école épiscopale qui est au XIe et XIIe siècles, l’un des foyers intellectuels de l’Occident.
Le 27 février 1594, Henri de Navarre est sacré roi de France sous le nom d’Henri IV.
En 1849, Chartres est l’une des premières villes à être reliée à Paris par le chemin de fer, donnant un réel essor à la vie économique de la cité. Et dès 1909, Il est installé à Chartres l’un des premiers aérodromes de France.
En 1979, la cathédrale de Chartres est classée par l’UNESCO sur la première liste française du patrimoine mondial.

JPEG - 65 ko
L’Apostrophe - Médiathèque de Chartres. Ancien hôtels des Postes, construit par Raoul Brandon, architecte (1923) et réhabilité par Paul Chemetov en 2007 © Ville de Chartres

Politique patrimoniale, label, procédures et outils

La Ville de Chartres a été pionnière dans les politiques de protection du patrimoine. Son secteur sauvegardé a été prescrit dès 1964 et approuvé en 1971. Ce document a permis de sauvegarder et réhabiliter le patrimoine chartrain. Au début des années 2000, après de 30 ans d’application, le PSMV a été révisé pour prendre en compte les nouvelles problématiques liées à la protection des centres historiques.

JPEG - 74 ko
La Maison du Saumon, place de la poissonnerie, début XVe siècle © Ville de Chartres

Outils de protection ou de gestion du patrimoine

Le secteur sauvegardé chartrain recouvre environ 69 hectares dans le cœur historique de la ville. Pour compléter cet outil, une ZPPAUP (sur environ 14ha) est en cours d’élaboration. Elle couvrira la seconde partie du cœur historique chartrain.

JPEG - 63.9 ko
Rue du vieux Chartres © Ville de Chartres

Projets urbains

La ville de Chartres a engagé une étude de définition avec pour objectifs de développer et de dynamiser le quartier de la Cathédrale (culture, tourisme, commerce, habitat …).

JPEG - 43.7 ko
Chartres en lumières – Mise en valeur des monuments remarquables de la Ville © Ville de Chartres – Scénographe Xavier de Richemont

Autres

La ville de Chartres a réalisé son schéma de cohérence cyclable et dans ce cadre, les premières actions qui seront menées dès 2011 consistent en la création d’une zone dite de « Rencontre » sur la partie basse du secteur sauvegardé et la création de zones « 30 » comportant des doubles sens cyclables passant devant certains établissements scolaires.

JPEG - 67.5 ko
L’Apostrophe - Médiathèque de Chartres. Ancien hôtels des Postes, construit par Raoul Brandon, architecte (1923) et réhabilité par Paul Chemetov en 2007 © Ville de Chartres

Député et Maire de Chartres : Jean-Pierre GORGES
Hôtel de Ville – Place des halles
28 019 Chartres Cedex
Tél : 02 37 23 40 00
contact ville-chartres.fr
www.ville-chartres.fr

Référent :
Elus :
Patrick GEROUDET, Adjoint au Maire de Chartres
patrick.geroudet ville-chartres.fr

 

Haut de la page