Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

Agenda

Rencontres en régions

Événements du réseau

suivre la vie du site

Saintes

PNG - 46.4 ko
Saintes

Ville d’art et d’histoire (1989)
Ville à secteur sauvegardé (1990, 65 hectares)
ZPPAUP (2002, 880 hectares)
28 000 Saintais
4 555 hectares

JPEG - 46.8 ko
© ANVPAH & VSSP

L’histoire en bref

Saintes, sous-préfecture de la Charente-Maritime, est une ville de 28000 habitants située au centre du département, sur la Charente, à 30 km en amont de l’embouchure et de Rochefort. Capitale historique de la cité des Santons, l’antique Mediolanum est un des principaux sites gallo-romains de la France de l’Ouest. Au Moyen Age, ce chef-lieu d’un important diocèse devint un relais privilégié sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. L’église Saint-Eutrope, aménagée par les clunisiens, et l’Abbaye-aux-Dames sont des hauts-lieux de l’art roman aquitain. Après les troubles de la guerre de Cent Ans, une phase de reconstruction conduisit à l’éclosion d’une architecture monumentale flamboyante qu’illustrent la cathédrale Saint-Pierre, le clocher de Saint-Eutrope et la chapelle des Jacobins. Durement touchée par les guerres de Religion, la ville connut une lente évolution au cours de la période moderne, qui vit se transformer progressivement l’architecture courante par l’introduction de formes classiques sobres et homogènes.

JPEG - 56.1 ko
L’abbaye aux dames © ANVPAH & VSSP

Le bouleversement urbain lié à la disparition du rempart conduisit à l’ouverture des « cours », des boulevards rectilignes créés à l’ouest et au nord de la cité. Au XIXème siècle, la prospérité des eaux-de-vie de Cognac et l’ouverture d’ateliers de réparation des chemins de fer furent à l’origine d’un nouvel essor économique et urbain. Saintes offre donc l’ambiance urbaine d’une ville du XVIIIème et du XIXème siècle, ponctuée de monuments antiques et médiévaux. Le coeur de ville - le quartier Saint- Pierre - est lové dans une boucle de la Charente, au pied d’un plateau calcaire entaillé par le Vallon des Arènes, zone naturelle préservée autour de l’amphithéatre gallo-romain. Le paysage de la ville est fortement marqué par la présence de vastes prairies inondables qui encadrent le faubourg de la rive droite.

JPEG - 69.1 ko
© ANVPAH & VSSP

La politique patrimoniale et ses outils

La prise de conscience patrimoniale a commencé avec la restauration des batiments conventuels de l’Abbaye-aux-Dames dans les années 1970-80, grâce à la création du Festival de Musique Ancienne. Un programme de logements sociaux a été couplé aux travaux de réhabilitation de ce site monastique. L’Abbaye abrite aujourd’hui un Centre Culturel de Rencontres voué à la musique, ainsi que le Conservatoire municipal, et le festival des Académies Musicales, qui connaît chaque année en juillet un succès international. A la suite de cette première mobilisation emblématique, la ville s’est engagée dans une politique de mise en valeur de son ensemble urbain qui associe la restauration d’un parc monumental prestigieux à la mise en place d’un Secteur Sauvegardé, initié en 1987 (périmètre arrêté en 1990, étude et règlement achevés en 2002), complété sur sa périphérie par une ZPPAUP, opérationnelle depuis 1998. Celle-ci prend également en compte les hameaux disséminés dans les zones encore rurales de la commune.

JPEG - 47.8 ko
© ANVPAH & VSSP
  • L’association Atelier du Patrimoine de Saintonge a été fondée en 1989 pour créer un espace de débats et d’échanges autour du Secteur Sauvegardé, mais aussi, plus largement pour associer les habitants à la réflexion sur le patrimoine et son respect. En même temps, Saintes est devenue ville d’art et d’histoire. Depuis lors, l’animateur du patrimoine assure la direction de l’association, qui est chargée des missions d’animation et de sensibilisation au cadre de vie dans le cadre du label. Elle a également développé des actions et un champ de compétence qui dépassent la seule ville pour s’étendre à la Saintonge, notamment à travers des collaborations avec le Syndicat de pays de Saintonge romane, en préfiguration d’un Pays d’art et d’histoire, désormais en cours d’étude.
  • L’Atelier du Patrimoine, étroitement associé à la mise en oeuvre du Secteur Sauvegardé et de la ZPPAUP, en assure les missions de pédagogie, d’information et de sensibilisation, ainsi que le collectage scientifique de données sur le patrimoine de la ville et de la Saintonge. Ce travail est mené en étroite collaboration avec le technicien municipal chargé du suivi des secteurs protégés et du SDAP. Un outil spécifique de communication, sous forme de fiches techniques illustrées, est en cours d’élaboration, pour mieux expliquer les règles de ces espaces protégés aux habitants et aux professionnels.
  • Le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine. Après dix ans d’expériences diverses dans le domaine de la médiation (activités pédagogiques, évènements et animations, signalétique, expositions, conférences, publications, formations, ateliers pratiques...), le projet d’un Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine a été conçu pour créer un lieu de référence sur la ville, son patrimoine et son architecture. L’exposition permanente « La lumière de la ville », constitue le noyau central d’un programme alliant le service éducatif à un centre de documentation et de conseil, une salle de conférence, et un espace d’expositions temporaire.
    JPEG - 48.5 ko
    © ANVPAH & VSSP

Maire : Jean ROUGER

Hôtel de ville
Square André Maudet
BP 319
17107 SAINTES Cedex
Tél : 05 46 92 34 37
info ville-saintes.fr
www.ville-saintes.fr
www.ot-saintes.fr

Référents :
Elu : Jean ROUGER, Maire

Animatrice du patrimoine : Isabelle OBERSON _i.oberson ville-saintes.fr

 

Haut de la page