Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

Agenda

Rencontres en régions

Événements du réseau

suivre la vie du site

Metz

PNG - 46.2 ko
Metz

Ville d’art et d’histoire (2012)
Secteur sauvegardé (2010) 163 hectares
127 000 Messins
4 122 hectares

Metz est une ville située dans le nord-est de la France au confluent de la Moselle et de la Seille. Elle dispose d’une position unique au croisement des grands axes européens de circulation. Metz est à 82 minutes de Paris en TGV et se situe au coeur d’une région transfrontalière à 60 km du Luxembourg et de l’Allemagne et à 80 km de la Belgique.

JPEG - 41.4 ko
Port de plaisance © Christian LEGAY

L’histoire en bref

Située sur une colline au confluent de deux rivières, et au carrefour de grandes voies de communication nord-sud et ouest-est, Metz connaît des traces d’occupation dès 3000 avant Jésus-Christ. Ville principale du peuple celte des Médiomatriques auquel elle doit son nom (Mediomatrices, puis Mettis, puis Metz) ; elle devint une des plus importantes villes gallo-romaines, son amphithéâtre passait pour le plus vaste des Gaules. Elle a gardé de cette époque des Thermes (IIème siècle) visibles in situ au Musée de la Cour d’Or, ainsi qu’une grande partie de l’église St Pierre aux Nonnains (IVème siècle).

JPEG - 57.3 ko
Jurue © Christian Legay

Détruite par les Huns d’Attila en 451, capitale du royaume franc d’Austrasie (Sigebert et Brunehaut), elle fut le berceau des carolingiens (St Arnould, ancêtre de Charlemagne). Femmes, soeurs et fils de Charlemagne furent inhumés à Metz (tombeaux disparus). Intégrée à la Lotharingie, elle passe au Xème siècle aux empereurs germaniques, ville d’empire quasi indépendante, sous la tutelle de son évêque, elle se couvre de nombreuses églises, cloîtres et abbayes, s’entoure de deux enceintes, au XIIIème siècle (remparts de la Seille) et au XVème siècle (porte des Allemands) au-delà desquels s’étend un vignoble prospère.

JPEG - 52.4 ko
St Pierre aux Nonnains © Christian Legay

L’architecture civile est riche également (Hôtel St Livier, Hôtel de Heu...). Sa prospérité économique favorise l’émergence de la bourgeoisie qui finit par créer au XIIIème siècle une république oligarchique dirigée par un collège d’échevins. En 1552, Metz ouvre ses portes au roi de France Henri II qui occupe de fait les trois évéchés de Metz,Toul et Verdun. Défendue par le duc de Guise, elle résiste vaillamment à un siège de Charles Quint en 1552. Le rattachement à la France ne sera légalisé par les traités de Westphalie qu’en 1648 seulement.).

JPEG - 55.9 ko
Hôtel St Livier , FRAC © Christian Legay

Metz devient alors une place forte militaire française, se couvre de casernes, accueille une garnison nombreuse. Une citadelle est construite au XVIème siècle (détruite depuis) une double couronne de remparts est établie au XVIIIème siècle (vestiges sur le quartier de Bellecroix notamment). Parallèlement, la ville s’embellit au XVIIIème siècle, s’aère de places et de promenades (place d’Armes, de la Comédie, Esplanade), s’orne de bâtiments de style classique français (Hôtel de Ville, Théâtre, Palais de justice). Un développement industriel prometteur (exposition universelle de 1861) est arrêté par la guerre franco-allemande de 1870 et un nouveau siège qui se termine par la capitulation et l’Annexion à l’Allemagne de 1871 à 1918. Sous l’impulsion de Guillaume II, la ville se transforme alors, perds ses remparts, gagne de larges avenues, une gare stratégique, des bâtiments de style néo-roman, néo-gothique, néo-renaissance longtemps décriés par les Messins, mais qui devraient à l’avenir prendre un nouveau départ avec le nouveau quartier de l’amphithéatre et une vision plus objective sur cette aventure éclectique et romantique.

Rendue à la france le 19 décembre 1918, Metz subit une seconde annexion à l’allemagne de 1940 à 1944 avant d’être libérée du 19 au 21 novembre 1944) par le XXème Corps américain de l’armée de Patton, commandé par le général Walker. Depuis, le rôle militaire de Metz s’est effacé devant les fonctions administratives (capitale de région), commerciales et culturelles.

JPEG - 79.8 ko
Opéra théâtre © Christian Legay

La ville s’est étendue, a crée des zones industrielles (1er port céréalier de France, usine automobile...) une université, un technopôle... et vient de s’enrichir de la première décentralisation d’un établissement culturel prestigieux, le Centre Pompidou-Metz.

Projet urbain

La révision du Plan de Sauvegarde et de Mise en Valeur à l’étude depuis quelques années a permis l’extension du secteur sauvegardé de la ville de Metz qui s’étend aujourd’hui sur plus de 100 hectares.

La place de la République Le chantier de la place de la République œuvre à réunir piétons et espaces verts au cœur de la ville. Le projet permettra de redécouvrir l’une des plus emblématique place de Metz.

JPEG - 39.9 ko
Projection de la place de la République © Cabinet d’Architecture RICHEZ Associés, Mairie de Metz

La place de la République est un espace historique et emblématique qui a su recevoir pendant de nombreuses années un flux automobile dense. Aujourd’hui, cette place chère au cœur des Messins aspire à épouser les préoccupations de son temps : écologie, transports en commun et plateau piétonnier pour que chacun prenne plaisir à la parcourir. La nouvelle place pourra ainsi accueillir foires, concerts et marchés, en harmonie avec les espaces ombragés de détente et de repos qui borderont son périmètre.

Le Quartier de l’Amphithéâtre

JPEG - 28.5 ko
Représentation du futur Quartier de l’Amphithéâtre © Nicolas Michelin, Metz Métropole

Le Quartier de l’Amphithéâtre est le plus ambitieux projet d’urbanisme lancé à l’échelle du territoire messin depuis la période de l’annexion allemande, il y a un siècle. Ce nouvel espace de vie est idéalement situé à proximité de la gare TGV-Est et du plateau piétonnier du centre-ville. Le Quartier de l’Amphithéâtre intègre enfin une dimension écologique forte. Nicolas Michelin entend utiliser au mieux le climat, qu’il s’agisse d’avoir recours à l’inertie thermique, au solaire passif en dotant les logements de terrasses protégées de bonnes dimensions, de végétaliser les toitures et de gérer les eaux pluviales.

Le plan directeur d’urbanisme, imaginé par Nicolas Michelin, architecte-urbaniste, intègre un haut niveau d’exigence architecturale et environnementale dans une vision urbaine privilégiant la convivialité. Le Quartier de l’Amphithéâtre réunit sur un même site les quatre grandes fonctions urbaines : des équipements publics, des commerces, des bureaux et des logements. Cette organisation permettra au quartier d’être animé tout au long de la journée.

Cette mixité des fonctions s’accompagnera d’une grande diversité architecturale. Jean-Paul Viguier est le coordinateur d’une équipe composée de sept architectes, chargés d’imaginer des bâtiments innovants.

Le Quartier de l’Amphithéâtre développe une nouvelle approche urbaine privilégiant le développement durable et la qualité de vie.

Le Centre Pompidou-Metz

JPEG - 28.1 ko
Centre Pompidou-Metz © Christian Legay

Situé à l’extrémité nord du Quartier de l’Amphithéâtre, le Centre Pompidou-Metz constitue la pièce maîtresse de ce vaste programme de requalification urbaine. À l’intérieur, l’ambiance générale est claire, avec sa toiture en bois blond, ses murs et structures peints en blanc et ses sols en béton surfacé gris perle. La toiture, le traitement de la relation intérieur-extérieur et les trois galeries d’exposition sont le résultat de partis pris architecturaux très novateurs.

Le Centre Pompidou-Metz est la première expérience de décentralisation d’un établissement public culturel national. Shigeru Ban et Jean de Gastines, les architectes de l’édifice, ont imaginé une vaste structure de plus de 10000 m2, de plan hexagonal, traversée par trois galeries qui accueilleront les expositions. Le bâtiment se développe autour d’une flèche qui culmine à 77 mètres, clin d’oeil à l’année d’ouverture du Centre Pompidou : 1977... La toiture, inspirée d’un chapeau chinois, évoque un vaste chapiteau, entouré d’un parvis et d’un jardin.

Inauguré le 11 mai 2010, le Centre Pompidou-Metz n’est ni une antenne, ni une annexe du Centre Pompidou mais une institution sœur, autonome dans ses choix scientifiques et culturels, qui développera sa propre programmation en s’inspirant de l’esprit du Centre et en s’appuyant sur son savoir-faire, sur son réseau et sur sa notoriété. Pour porter ces valeurs, cette institution bénéficie d’un atout unique, celui de pouvoir puiser dans les collections du Centre Pompidou qui, avec 60 000 œuvres, détient l’une des deux meilleures collections au monde dans le domaine de l’art moderne et contemporain, et la plus importante en Europe.

Le Centre Pompidou-Metz est conçu comme une expérience singulière, un espace de découverte de la création artistique sous toutes ses formes, un lieu de vie où auront lieu des événements toute l’année, de jour comme de nuit. Il s’agit d’un lieu exceptionnel, grâce à l’architecture de Shigeru Ban et de Jean de Gastines ; généreux, car les publics sont au cœur du projet ; d’excellence par une programmation pluridisciplinaire fondée sur des expositions temporaires innovantes et de niveau international qui constituent l’identité du Centre Pompidou-Metz. http://www.centrepompidou-metz.fr/

Parc du Technopôle

JPEG - 38.3 ko
Parc du Technopole © Metz Métropole/TVK/Metz Métropole Développement

25 ans après sa création, Metz-Technopôle compte plus de 200 entreprises, 4 000 salariés et 4 500 étudiants. Alors que la Communauté d’Agglomération de Metz Métropole vient de céder le dernier terrain disponible sur cette zone, elle élabore aujourd’hui un projet urbain d’envergure face au Technopôle actuel, le long de l’avenue de Strasbourg jusqu’à la rocade sud : le Parc du Technopôle. En forme d’amphithéâtre, le site de près de 120 hectares jouit d’un potentiel paysager exceptionnel.

Cette extension a pour but de créer un quartier en proposant sur place, bureaux, logements, services et petits commerces. Cette combinaison devrait constituer un véritable facteur d’attraction pour les entreprises, dont les activités ne seront plus uniquement tournées vers le tertiaire. La surface plancher des activités réparties entre bureaux intermédiaires et de prestige, cité technologique et village d’entreprises devraient avoisiner 385 000 mètres carrés. La surface destinée à la partie habitat s’élève à près de 100 000 mètres carrés. Enfin, une ligne de transport en site propre sera créée. Elle desservira le Parc du Technopôle, le centre-ville et le Quartier de l’Amphithéâtre via les Coteaux de la Seille.

Valorisation et animation du Patrimoine

JPEG - 95.9 ko
Place St Louis © Christian Legay

Metz affiche une politique volontariste en matière patrimoniale. Ainsi, un service patrimoine culturel, en charge de la protection et de la valorisation du patrimoine, a été créé en avril 2009.

Les actions du service :

  • Gestion des édifices culturels et cultuels messins classés Monuments Historiques
  • Gestion des cultes
  • Valorisation du patrimoine culturel et cultuel
  • Suivi du projet de classement de la ville au Patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Suivi du projet de labellisation Ville d’art et d’histoire
  • Suivi et conception de la signalétique historique
  • Réalisation d’actions et d’évènements patrimoniaux (Journées Européennes du Patrimoine, expositions, circuits-découvertes…)
  • Relations avec les associations patrimoniales locales
    JPEG - 63.8 ko
    Place des savoir-faire Journées Européennes du Patrimoine 2009 © Marc Royer

L’Espace Education Art et Culture. L’Espace Éducation, Art et Culture est un lieu dédié à la mise en place des parcours artistiques et culturels des élèves des premier et second degrés. Il est à la fois :

  • un lieu de ressources et de formation des enseignants (Bibliothèque et Médiathèque du CDDP, fonds documentaire et matériel pédagogique spécifique),
  • un lieu d’accueil des classes (deux salles de classes équipées, une salle de réunion, une salle informatique)
  • un lieu vivant (lieu de rencontre et d’exposition).

Cet espace est ouvert à tous les enseignants pour les aider à mettre en place, avec leurs classes, des projets en relation avec les structures culturelles (Bibliothèques, Musées, théâtres, salles de concerts et d’expositions, associations, …).

L’équipe de l’Espace est à la disposition des enseignants pour préparer la venue de leur classe et les accompagner. Des itinéraires et ateliers de découverte sont proposés aux classes, sur une durée modulable d’1 à 4 jours. Tous les champs culturels peuvent être abordés (arts visuels, arts du spectacle vivant, musique, architecture et patrimoine, langue et littérature, culture scientifique et technique). Certains itinéraires ont été établis et éprouvés. Ils peuvent être adaptés aux classes selon leur niveau. D’autres peuvent être construits avec les enseignants en fonction de leurs demandes et en relation avec les événements culturels du moment (expositions, manifestations culturelles, représentations).

Quelques itinéraires existants : Metz au fil du temps, Metz au Moyen Age, le cycle de l’eau dans la cité, les espaces boisés en milieu urbain, Itinéraire Constellation, Sur les pas de Paul Verlaine, …

Quelques itinéraires en construction : Sur les traces du Graoully, dans les coulisses de l’Opéra-Théâtre, une journée avec l’Orchestre National de Lorraine,…

L’Office de tourisme situé Place d’Arme accueille le public et édite de nombreux documents, brochures, dépliants, ouvrages. Il propose des visites guidées en français, anglais, allemand, italien, espagnol et russe pour les groupes. Ces visites thématiques présentent l’histoire et le patrimoine messin de l’antiquité à nos jours.

Projets

JPEG - 101.3 ko
Cathédrale mise en lumière © Christian Legay
  • Projet de classement sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO
  • Etude méthodologique en cours suivie de l’élaboration du dossier provisoire en 2011.
  • Metz engage des actions afin d’obtenir le label Ville d’Art et d’Histoire.
  • Rédaction du dossier de candidature en cours, achèvement fin 2010

Maire : Dominique GROS

Hôtel de ville
1, place d’armes
57036 METZ cedex 01

Tél : 03 87 55 50 00
www.mairie-metz.fr

Référents :
Elu : Antoine FONTE Adjoint à la Culture
afonte mairie-metz.fr

Responsables locaux du projet :
Mr Dominique LEGIN Directeur du Pôle Culture
T : 03 87 68 25 02
dlegin mairie-metz.fr

Mlle Barbara SCHNEIDER Chef du service patrimoine culturel
bschneider mairie-metz.fr

Service Patrimoine culturel
3, Place de la Comédie
57000 Metz

Tél : 03 87 55 52 12

Professionnelle :

Mlle Dorothée RACHULA Chargée de la valorisation du patrimoine
drachula mairie-metz.fr

Tél : 03 87 55 56 53

 

Haut de la page