Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Loches

PNG - 46.2 ko
Loches

Ville d’art et d’histoire (2000)
6 914 Lochois
2705 hectares

Située à 40 kilomètres au sud de Tours, Loches est la capitale de la Touraine côté sud, entre châteaux de la Loire et Etangs de la Brenne.

Loches est une cité médévale d’exception rare en Touraine qui invite à découvrir ses richesses.

JPEG - 25.4 ko
Loches vue du ciel © Image de Marc

L’histoire en bref

Construite au bord de l’Indre, la ville de Loches doit son existence à un éperon rocheux dominant la vallée, premier lieu d’implantation.

Si Loches est citée pour la première fois au Ve siècle par l’historien Grégoire de Tours qui mentionne la fondation d’un prieuré par l’ermite Ursus (Saint-Ours), c’est vers l’an 900 que la ville prend véritablement racine, en entrant dans les possessions angevines. Durant plus de trois siècles, les comtes d’Anjou bientôt rois d’Angleterre font de Loches une cité fortifiée imprenable : du donjon de Foulques Nerra aux tours à bec de Richard Cœur de Lion et Jean sans terre, en passant par l’enceinte de Henri II Plantagenêt protégeant l’ensemble du promontoire rocheux, Loches devient une véritable citadelle militaire. Toutefois, la cité est prise en 1205 par le roi de France, Philippe Auguste. Son successeur rachète la ville en 1249. A partir de cette date et jusqu’à la Révolution française, Loches est une ville royale, administrée directement par des gouverneurs royaux. Du XIVe siècle au début du XVIe siècle, plusieurs rois de France viennent séjourner à Loches (Louis XI, Charles VII, François Ier). La construction d’une résidence confortable appelée le Logis Royal en témoigne. La prospérité de la ville se fait alors connaître, bénéficiant d’une situation importante sur la route commerçante de Paris en Espagne. Un Hôtel de Ville, un beffroi et de riches hôtels particuliers voient le jour au sein de la ville basse dans le courant du XVIe siècle.

JPEG - 14 ko
L’Indre et les remparts de la ville basse © Ville de Loches - Service Patrimoine

Malgré les modifications qu’elle a subi au cours des siècles, la ville de Loches a conservé une très grande partie de son héritage médiéval et Renaissance, donnant à lire 1000 ans d’histoire et d’architecture.

La politique patrimoniale et ses outils

JPEG - 16.3 ko
Le donjon et le front sud © Ville de Loches - Service Patrimoine

Depuis 1995, la Ville de Loches s’est engagée dans un vaste projet urbain orienté autour de trois axes :

  • Elargir et renforcer la centralité
  • Développer les fonctions de services et d’accueil
  • Renforcer l’image et l’attractivité du patrimoine architectural et urbain

Pendant plus de 10 ans d’importants travaux ont permis de donner un nouveau visage à la ville : ravalements de façades, renouvellement des sols et mobiliers urbains du centre-ville et de la Cité Royale, réhabilitation de la quasi-totalité du patrimoine immobilier public, mise en œuvre d’un plan lumière, reconversion d’un moulin en résidence de tourisme, transformation d’un espace SNCF en zone résidentielle et de loisirs, enfouissement des réseaux, aménagement de nouveaux stationnements, réhabilitation complète de l’Hôpital et du Centre de Secours…

Aujourd’hui, ce plan urbain est prolongé d’une nouvelle réflexion en vue d’élargir l’action en direction des quartiers et des entrées de ville, dans un souci d’attractivité et d’accueil, sans oublier la mise en valeur des espaces naturels environnants et la restauration d’édifices tels que l’église Saint-Ours et l’église Saint-Antoine. Cette dernière, en restauration depuis 2009, sera rendue au culte au printemps 2011. Toiture, façade extérieure, parements intérieurs, vitraux et tableaux ont été restaurés. Une galerie d’exposition, présentant les deux tableaux achetés par Philippe de Béthune au Caravage ainsi que de nombreux objets liturgiques, a également été construite contre le mur sud de l’église. Parallèlement, la Maison Lansyer, musée de France présentant les collections du peintre paysagiste Emmanuel Lansyer, se dote d’un nouvel espace boutique qui sera inauguré pour la saison 2011.

Outil de protection du patrimoine

JPEG - 17.8 ko
La chancellerie après restauration © Ville de Loches - Service Patrimoine

Secteur sauvegardé : Dans le cadre de la loi Malraux, le centre historique de Loches est classé comme « secteur sauvegardé » en 1968. Sa superficie est de 22,62 ha. Il comprend plus de vingt édifices protégés au titre des Monuments Historiques, mais plusieurs autres bâtiments protégés sont situés en dehors de son périmètre (église St Antoine, château de Sansac, ancien couvent des Cordeliers, ancien couvent de St Augustin, chapelle de Vignemont, Tour de Mauvières, château de la Bussière).

La révision de ce secteur sauvegardé est actuellement en cours, après accord unanime de la commission ad hoc du ministère de la culture et de la communication.

Convention Ville d’art et d’histoire : La convention Ville d’art et d’histoire a été signée en 1999. Le service municipal d’animation du patrimoine a été crée en 2000.

Outils de valorisation et animation de l’architecture et du patrimoine

CIAP : Le Centre d’Interprétation de l’Architecture et du Patrimoine de Loches a ouvert en 2002. Il se situe dans le bâtiment dit « La Chancellerie », au cœur du centre historique. Il comprend au rez-de-chaussée une exposition permanente d’environ 150 m2 intitulée « Loches au fil du temps », présentant l’histoire de la ville de ses origines à nos jours. L’étage est occupé par le bureau du service d’animation du patrimoine, ainsi qu’une salle d’environ 40 m2 dédiée aux ateliers pédagogiques et aux conférences.

Animations hors-saison : Le Service du patrimoine de Loches organise tout au long de l’année des visites thématiques, des conférences, des stages "Métiers d’art" et des expositions.

Animations estivales : En saison touristique, des visites de ville diurnes et nocturnes (parcours théâtralisé) et des animations ludiques et familiales (chasses aux trésors) sont proposés par la Ville de Loches pour faire découvrir son patrimoine à un large public.

Activités pédagogiques : Tout au long de l’année des ateliers et visites pédagogiques sont proposés aux scolaires de tous niveaux (de la maternelle au lycée) ainsi qu’aux enfants de 6 à 12 ans durant les vacances. Des séjours patrimoine sont également organisés en partenariat avec les établissements scolaires.

Signalétique : 23 panneaux (dont 4 panneaux-totem) installés en 1997 présentent les principaux monuments historiques de Loches en français et anglais.

JPEG - 16.9 ko
La citadelle © Ville de Loches - Service Patrimoine

Maire : Marc ANGENAULT

Hôtel de Ville
BP 231
37602 Loches Cedex

www.ville-loches.com

Référents :
Elu : Stéphane BLOND, adjoint chargé du patrimoine et du tourisme

Animatrice de l’architecture et du patrimoine : Véronique LEVERT, Responsable du Service du Patrimoine
Tél : 02 47 59 48 21
vlevert mairieloches.com

 

Haut de la page