Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

Agenda

Rencontres en régions

Événements du réseau

suivre la vie du site

Langres

PNG - 46.2 ko
Langres

Secteur sauvegardé (1970)
Ville d’art et d’histoire (1985)
8 600 Langrois (ou Lingons)
2 233 hectares
Langres est une acropole fortifiée culminant à près de 500 mètres d’altitude, installée aux confins méridionaux de la Champagne, en regard de la Bourgogne, de la Lorraine et de la Franche-Comté.

JPEG - 109.4 ko
Vue aérienne de la citadelle © Ville de Langres

L’histoire en bref

Orgueilleusement perchée sur son plateau depuis plus de deux millénaires, Langres fut tour à tour capitale gallo-romaine, siège d’un vaste évêché et forteresse royale imprenable. L’Antiquité lui a légué sa forme générale, celle d’une ville haute puissamment marquée par sa topographie d’éperon barré. La cité s’est construite par extensions successives ; quatre enceintes (totalisant huit kilomètres du IIIe au XIXe siècle) étendirent toujours plus au Sud le périmètre urbain. A partir du milieu du XXe siècle, de nouveaux quartiers s’installèrent sur les anciens glacis de la citadelle, remplissant des espaces laissés libres pour les besoins de la défense. Pour autant, 2/3 des habitants viennent actuellement intra-muros.

JPEG - 70 ko
Cathédrale Saint-Mammès (XVIIIe siècle) © D. Covelli (ville de Langres)

Rétif à tout bouleversement majeur (pas de sièges tragiques ou d’incendie dévastateurs…), celui-ci possède une cohérence rare. Médiéval dans le tracé de ses rues, la forme de ses places et la complexité de son parcellaire, sa parure architecturale appartient surtout aux XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles. Scandée par d’imposants clochers semblant tutoyer un ciel plus proche qu’ailleurs, la silhouette de la cité laisse deviner des bâtiments à l’auguste stature.

La politique patrimoniale et ses outils

La politique d’urbanisme et du patrimoine à l’échelon de la ville et ou de l’agglomération

  • Secteur sauvegardé (68 ha, créé en 1970, approuvé en 1985, révisé en 2004)
  • Planification (PLU approuvé en 2006)
  • CUCS (en 2007)
  • Aire de Mise en Valeur de l’Architecture et du Paysage (ex ZPPAUP) : en cours

Labels de la valorisation et l’animation de l’architecture et du patrimoine

  • Villes d’art et d’histoire depuis 1985

Monuments et Equipements non communaux

  • Monument Etat : cathédrale Saint-Mammès

Equipements culturels et lieux d’accueil

JPEG - 70.3 ko
Tour Piquante (XVIe siècle) © D. Covelli (ville de Langres)

La salle pédagogique du patrimoine est installée au cœur du centre historique, dans la Maison Renaissance. Elle sert de lieu d’exposition temporaire durant la saison estivale.

Le plan Lumière

De 2004 à 2007, Langres a réalisé la mise en lumière de ses principaux monuments. Enjeu touristique majeur, une dizaine de bâtiments intra-muros ainsi que l’intégralité de l’enceinte urbaine (3 000 mètres) sont désormais illuminés chaque nuit.

Maire : Didier LOISEAU

Hôtel de Ville
Place de l’Hôtel de Ville
52200 LANGRES

Tél : 03.25.86.86.20
www.langres.fr

Référents :
Elu : Eric MASSELIER, adjoint au patrimoine
eric.masselier langres.fr

Animateur de l’architecture et du patrimoine : David COVELLI
patrimoine.langres wanadoo.fr

 

Haut de la page