Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Vie du réseau > Groupes de travail > L’arbre, élément de patrimoine ?

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

Agenda

Rencontres en régions

Événements du réseau

suivre la vie du site

L’arbre, élément de patrimoine ?

Les arbres, déjà présents sur terre il y a plus de 60 millions d’années, nous accompagnent depuis notre origine. L’espère humaine a intimement lié l’arbre à sa vie au cours des siècles. Longtemps apprécié pour son utilité ou sa valeur symbolique, l’arbre en tant qu’élément du paysage urbain correspond à une acception plus récente. L’arbre urbain cristallise aujourd’hui à la fois des attentes sociales fortes et des modes de gestion en tant que simple objet mobilier et non comme un être vivant, sources d’apaisement, de sécurité, d’humanisation de l’espace minéral.

L’arbre est-il simple objet d’accompagnement de la trame urbaine ou doit-il être considéré comme élément du patrimoine de la ville à part entière ? C’est la problématique qui sera débattue lors des réunions du groupe de travail, constitué sur proposition de la Ville de Saintes qui coordonne les réunions avec l’Association Nationale.

Ce groupe de travail doit permettre de définir un cadre de réflexion, de fixer les critères de définition d’un élément patrimonial, de penser la place et les rôles de l’arbre dans la ville, en lien avec l’espace public et le patrimoine bâti. Il rassemble divers acteurs, aussi bien des élus et techniciens de collectivités en charge de l’urbanisme, de l’espace public et du patrimoine, que des urbanistes, paysagistes, architectes des bâtiments de France, et des professionnels de l’arbre (arboriste, ingénieur horticole, journaliste spécialisé, ... ). Il a pour finalité l’élaboration d’un document d’aide à la décision exposant la place de l’arbre et sa patrimonialité dans les diverses situations d’implantation à Saintes.

Ce premier travail de réflexion pourra être élargi et transposé à l’échelle nationale.

 

Haut de la page