Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

Agenda

Rencontres en régions

Événements du réseau

suivre la vie du site

Figeac

PNG - 46.2 ko
Figeac

Secteur sauvegardé (1986, 33,7 hectares)
Ville d’art et d’histoire (1990)
10 777 Figeacois
3 516 hectares

Figeac a engagé depuis la fin des années 1970 une politique de valorisation de son patrimoine architectural. Dans le cadre d’un projet global de valorisation du centre ville, la restauration de Figeac a été opérée à partir de 1986 dans le cadre d’un secteur sauvegardé. Engagée dans une démarche d’appropriation de son patrimoine par les habitants, Figeac bénéficie depuis 1990 du label Ville d’art et d’histoire.

L’histoire en bref

JPEG - 152.6 ko
Ville de Figeac
Place des Ecritures ©Nelly Blaya

Figeac naît au IXe siècle suite à la fondation d’une abbaye bénédictine liée à Conques. La ville se développe alors autour des bâtiments abbatiaux et d’une église paroissiale construite sur une colline voisine. L’emprise de la ville médiévale est fixée au XIVe siècle et la trame urbaine évoluera peu jusqu’à nos jours. Si des projets visant à moderniser la structure urbaine apparaissent dès le XVIIIe siècle, ceux-ci ne seront pratiquement pas appliqués. Amorcée dans les années 1920, l’extension de la ville contemporaine s’accélère après la Seconde Guerre mondiale et voit l’ensemble des coteaux entourant la vieille ville gagnés par le pavillonnaire et l’habitat collectif. La restauration du centre ancien alors délaissé est lancée à la fin des années 1970 et est encadrée depuis 1986 par un règlement de secteur sauvegardé.

La politique patrimoniale et ses outils

Le projet de valorisation du patrimoine de Figeac est axé sur la réhabilitation de l’habitat, le recours à la création contemporaine, la requalification des espaces publics et une réflexion globale sur l’aménagement de la ville (PLU).

Secteur sauvegardé Couvrant 33 ha, le secteur sauvegardé de Figeac intègre le périmètre de la ville médiévale, les anciens faubourgs du Pin et d’Aujou et une partie de l’ancien faubourg Saint-Martin. Si le secteur sauvegardé est délimité en 1986, le PSMV est approuvé en 1999.

JPEG - 29.6 ko
Maison de l’îlot Séguier réhabilitée en HLM © Nelly Blaya

Label Ville d’Art et d’Histoire.

Sites classés et inscrits

  • Vallée du Célé (1943) garantit la protection des rives du Célé en amont et aval de Figeac
  • Oustal Parlaïre (1943) : manoir de la partie rurale de la commune.

Périmètres Monuments Historiques

Au-delà du secteur sauvegardé, ils concernent les quartiers d’habitat pavillonnaire des années 1950, le hameau de Ceint-d’Eau, les abords des aiguilles du Cingle et de Lissac.

Patrimoine Mondial de l’Humanité

Chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle en France, hôpital Saint-Jacques de Figeac Vue générale de Figeac © Nelly Blaya

Inventaires

Un inventaire de l’architecture rurale de la commune, complété par une étude paysagère, a été conduit en 2007-2008 pour définir des mesures de protection dans le cadre du PLU. Un inventaire des objets d’art religieux lancé en 2000 oriente un programme pluriannuel de restauration.

Etudes ethnologiques

Plusieurs études ethnologiques ont été conduites entre 2004 et 2008 afin de saisir les transformations urbaines et les modes d’habiter à Figeac depuis le début du XXe siècle. Les témoignages collectés auprès des habitants ont notamment alimenté la programmation pluriannuelle des « Chantiers du quotidien ».

En 2010, la réalisation d’un film sur des espaces de jardins potagers à l’entrée de la ville (Des jardins familiers) a permis d’explorer le lien entre la ville et sa campagne aujourd’hui tout en interrogeant la place que la culture rurale continue à occuper chez certains habitants.

Equipements culturels et lieux d’accueil

Lié par convention avec le ministère de la Culture depuis 1990, le service du patrimoine de Figeac élabore un programme de visites guidées sur toute l’année, anime un service éducatif, élabore des expositions temporaires et des publications. Le centre d’interprétation du patrimoine (hôtel de Colomb), ouvert en 1998, offre au visiteur des clés d’approche et de compréhension du patrimoine de la ville

Projets

JPEG - 96 ko
Rue Saint-Thomas © Claude Postel

OPAH : opération 2012-2014 en cours à l’échelle de la communauté de communes (Figeac Communauté).

PLU : approuvé en novembre 2011, le PLU de Figeac intègre des mesures de protection spécifiques pour l’architecture rurale (inventaire conduit en 2007-2008) et des quartiers d’habitat pavillonnaire des années 1920 à 1940.

Laissez-vous conter Figeac

Téléchargez le ici

Maire : Nicole PAULO

Hôtel de ville
5, rue de Colomb
BP 205
46106 FIGEAC cedex

Tél : 05 65 50 05 40
www.ville-figeac.fr

Référents :
Elu : Nicole PAULO, Maire
cabinet.maire ville-figeac.fr

Professionnels : Benjamin PHILIP, animateur de l’architecture et du patrimoine
benjamin.philip ville-figeac.fr

Priscilla MALAGUTTI
service.patrimoine ville-figeac.fr

Tél : 05 65 50 05 40

Documents joints

 

Haut de la page