Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

Agenda

Rencontres en régions

Événements du réseau

suivre la vie du site

Coutances

PNG - 46.2 ko
Coutances

Le territoire du Pays d’art et d’histoire de Coutances comprend huit communautés de communes et compte environ 70 000 habitants. Il s’agit d’un territoire rural largement tourné vers la Manche : le Pays est bordé d’une quarantaine de kilomètres de côtes.

JPEG - 1.2 Mo
Vue aérienne de Coutances © TCPC

L’histoire en bref

JPEG - 32.2 ko
Marché sur le parvis de la Cathédrale © Ville de Coutances

La ville principale est Coutances, sous-préfecture de 10 000 habitants, ancienne capitale historique du Cotentin, aujourd’hui encore capitale religieuse, culturelle et judiciaire de la Manche.

Coutances est bâtie sur une hauteur assez étroite. Les plus anciens vestiges archéologiques attestent d’une agglomération ancienne remontant au Ier siècle avant J.-C. Quand le pays a été christianisé au Ve siècle, Coutances est devenue le siège d’un évêché et fut jusqu’à la Révolution la capitale administrative et judiciaire du Cotentin. La guerre de Cent Ans a ruiné tout le pays. Aux destructions a succédé une période d’intense reconstruction dont témoignent aujourd’hui l’église Saint-Pierre, le clocher de l’hôpital et l’église Saint-Nicolas.

Après la révolte des Nus-Pieds qui a touché Coutances en 1639, la ville reste calme jusqu’à la Révolution. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, des hôtels particuliers ont été construits par la noblesse de robe le long de l’actuelle rue Quesnel-Morinière. De grands travaux d’urbanisme ont été conduits au début du XIXe siècle par le baron Duhamel, maire de la ville.

Coutances garde jusque la Seconde guerre mondiale l’apparence tranquille d’une ville dominée par sa cathédrale et son séminaire. Les 6 et 13 juin 1944, la ville écrasée sous les bombes fut détruite à 60 %. La Reconstruction est lancée en 1947 sous la direction de Louis Arretche. Celui-ci, tout en conservant les différentes fonctions des quartiers de la ville, modifie le tracé des rues, afin de les élargir, de les régulariser et de rationaliser la circulation en ville. La Reconstruction s’est achevée en 1957, et l’extension de la ville s’est poursuivie, vers le nord, par le développement de quartiers nouveaux et d’une zone industrielle.

La ville principale est Coutances, sous-préfecture de 10 000 habitants, ancienne capitale historique du Cotentin, aujourd’hui encore capitale religieuse, culturelle et judiciaire de la Manche.

Coutances est bâtie sur une hauteur assez étroite. Les plus anciens vestiges archéologiques attestent d’une agglomération ancienne remontant au Ier siècle avant J.-C. Quand le pays a été christianisé au Ve siècle, Coutances est devenue le siège d’un évêché et fut jusqu’à la Révolution la capitale administrative et judiciaire du Cotentin. La guerre de Cent Ans a ruiné tout le pays. Aux destructions a succédé une période d’intense reconstruction dont témoignent aujourd’hui l’église Saint-Pierre, le clocher de l’hôpital et l’église Saint-Nicolas.

JPEG - 81.4 ko
Perspective de la rue Saint Pierre ©TCPC

Après la révolte des Nus-Pieds qui a touché Coutances en 1639, la ville reste calme jusqu’à la Révolution. Aux XVIIe et XVIIIe siècles, des hôtels particuliers ont été construits par la noblesse de robe le long de l’actuelle rue Quesnel-Morinière. De grands travaux d’urbanisme ont été conduits au début du XIXe siècle par le baron Duhamel, maire de la ville.

Coutances garde jusque la Seconde guerre mondiale l’apparence tranquille d’une ville dominée par sa cathédrale et son séminaire. Les 6 et 13 juin 1944, la ville écrasée sous les bombes fut détruite à 60 %. La Reconstruction est lancée en 1947 sous la direction de Louis Arretche. Celui-ci, tout en conservant les différentes fonctions des quartiers de la ville, modifie le tracé des rues, afin de les élargir, de les régulariser et de rationaliser la circulation en ville. La Reconstruction s’est achevée en 1957, et l’extension de la ville s’est poursuivie, vers le nord, par le développement de quartiers nouveaux et d’une zone industrielle.

La politique patrimoniale et ses outils

JPEG - 85.9 ko
Exposition d’artisanat © TCPC

La politique d’urbanisme et du patrimoine :

  • ZPPAUP de Coutances
  • Loi littoral Planification :
  • SCOT sur le Pays de Coutances
  • Mise en place d’un PLU sur la plupart des communes

Label de valorisation et d’animation du patrimoine :

  • Pays d’art et d’histoire depuis 1988

La structure de gestion du Pays d’art et d’histoire

Les collectivités territoriales adhérentes délèguent à l’association T.C.P.C (Tourisme et Culture en pays de Coutances) la gestion de l’office de tourisme*** et la mise en œuvre de la convention Pays d’art et d’histoire. Une démarche favorisée par l’articulation entre culture et tourisme permet au Pays de Coutances de se bâtir une réelle identité touristique et de mettre une émulation culturelle attractive. La formule réunissant office de tourisme et service patrimoine dans une direction commune permet d’obtenir une symbiose entre l’office de tourisme et les guides-conférenciers du service patrimoine. L’existence d’une organisation structurée, telle que TCPC, permet à la ville de Coutances de faire découvrir son environnement patrimonial.

Actualités

JPEG - 46.2 ko
Jardin des plantes © Ville de Coutances

TCPC anime le patrimoine culturel et paysager local par l’organisation de visites guidées, de concerts, de spectacles, d’expositions et d’animations pour le jeune public. L’association valorise le patrimoine littéraire avec l’organisation de « Balades littéraires » et des éditions (le Livre du Pou, édité en 2002). L’animateur du patrimoine est régulièrement sollicité pour des publications, des expositions et des conférences concernant le patrimoine local

Les « Musiques à demeure » : les propriétaires des belles demeures du Pays de Coutances ouvrent leurs portes le temps d’une concert, d’une soirée conviviale, à prolonger autour d’un verre.

Le couvent des Augustines à Coutances est l’un des plus beaux exemples de reconversion patrimoniale. En effet, dès le XVIIème siècle, ce bâtiment accueillit des Augustines chargées de prendre soin des femmes et des enfants, tout en célébrant leurs offices. Après leur départ en 1992, leur couvent fut réaménagé par l’architecte Vincent Brossy ; il est désormais connu sous le nom « Espace Hugues de Morville ».

Tourisme et Culture en Pays de Coutances
Place George Leclerc
50200 Coutances

Tél : 02 33 19 08 10

tourisme-coutances wanadoo.fr
www.ville-coutances.fr

Président du pays de Coutances : Yves LAMY
mairie ville-coutances.fr

Professionnel référent : Françoise LATY, animatrice de l’architecture et du patrimoine
tourisme-coutances wanadoo.fr

 

Haut de la page