Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

Agenda

Rencontres en régions

Événements du réseau

suivre la vie du site

Chalon-sur-Saône

PNG - 46.5 ko
Chalon-sur-Saône

Situé au cœur de la Bourgogne dans le département de la Saône-et-Loire, au nord de Lyon et au sud de Dijon, Chalon-sur-Saône bénéficie d’une excellente desserte des réseaux de transports. Avec deux sorties sur l’autoroute A6, elle dispose également de nombreux atouts comme la Saône ou bien encore du TGV.

JPEG - 36.6 ko
Julien Piffaut © Ville de Chalon-sur-Saône

L’histoire en bref

JPEG - 33.2 ko
Vue aérienne ©SEM - Ville de Chalon-sur-Saône

Chalon-sur-Saône, cité romaine entourée d’une enceinte à la fin du IIIe siècle, s’organise au Moyen Age autour de deux pôles intra muros, le Chatelet (lieu de pouvoir seigneurial) et la cathédrale, mais aussi autour de faubourgs, notamment à Saint Jean de Maizel où s’établissent aux XIIIe-XIVe siècles de grandes foires ; une seconde enceinte est d’ailleurs construite au XVe siècle pour protéger cette activité. Devenue française, Chalon, au XVIe siècle, est dotée d’une troisième muraille, beaucoup plus vaste, mieux adaptée à l’armement de son temps (cf bastion Saint Pierre) ; en son sein s’élèvent aux XVIIe et XVIIIe siècles des maisons, hôtels particuliers, mais aussi un grand nombre d’établissements conventuels. A la fin du XVIIIe siècle, les fortifications sont en partie détruites et la ville s’ouvre, d’une part vers la Saône (établissement de quais ornés d’immeubles et d’hôtels particuliers), mais aussi, via de nouvelles routes et grâce au canal du centre reliant la Saône et la Loire, vers l’ensemble du territoire national. Elle devient ainsi au siècle suivant un site industriel majeur, cette activité se concentrant essentiellement autour du canal (quartier Saint Cosme). Les années 1900-1950 sont celles de la construction d’immeubles bourgeois comme plusieurs cités ouvrières (les Charreaux, cité Saint Gobain…), tandis que vers 1960-1975 sont édifiés de grands ensembles (les aubépins, les prés Saint Jean…). Depuis les années 90, Chalon s’attache à la reconversion du quartier Saint Cosme, qui devient un pôle culturel majeur. Tandis que le centre ancien, classé secteur sauvegardé, fait l’objet d’une attention constante, de nouvelles infrastructures voient le jour (Conservatoire National de Région, Colisée, IUT…) et les grands ensembles sont actuellement profondément remodelés, dans le cadre de la procédure ANRU « Agence Nationale de la Rénovation Urbaine ».

La politique patrimoniale et ses outils

  • Secteur sauvegardé
  • Ville d’art et d’histoire

Planification :

  • ANRU

Equipements culturels

JPEG - 37.6 ko
© Ville de Chalon-sur-Saône

Découvrez l’« Espace Patrimoine », son exposition permanente « fragments d’histoire » qui vous dévoilera l’évolution urbaine de la cité depuis l’antique Cabilonum romaine jusqu’aux projets d’urbanisme les plus contemporains, ses expositions temporaires, sa boutique.

ouvert de juin à septembre tous les jours de10h à 18h et d’octobre à mai du mercredi au dimanche de 10h à 12h et de 14h à 18h.

24, quai des Messageries - 71100 Chalon-sur-Saône

Projets

JPEG - 32.7 ko
© Ville de Chalon-sur-Saône

La place de la gare :

L’aménagement de la place de la gare s’inscrit comme l’un des éléments fonctionnels important dans le programme de requalification du pôle d’échange de la gare, relancé par la Communauté d’Agglomération du Grand Chalon en partenariat avec la ville de Chalon-sur-Saône.

Le futur hôpital :

L’hôpital pensé et imaginé par le cabinet Brunet-Sauner et la communauté hospitalière sera un bâtiment résolument contemporain dans son écriture architecturale. L’idée de la façade est liée à celle des toittures bourguignonnes et à l’alternance de tuiles vernissées, de motifs qui, en quelque sorte, forment une image pixelisée. Il s’implantera à l’hotizon en 2010 sur le site dit « les Prés Devant » selon un axe de développement urbain confortant la mise en valeur de la Thalie. Le projet « Nicephore Cité » :

Ce projet se concrétisera sur une friche industrielle, dans une ancienne sucrerie du 19e siècle en bord de Saône. Il comprend déjà l’installation des Nicéphore Labs, équipement de ponte dans les domaines de l’image, du son et de la réalité virtuelle, et l’installation d’une pépinière d’entreprises travaillant autour de l’image et des technologies virtuelles. Un musée Nicéphore Niépce, dont le concours d’architecture a été lancé en 2006, verra sa concrétisation à l’horizon 2011. Sa muséographie totalement renouvelée, ce centre de ressources consacré à l’image sera un laboratoire scientifique et culturel, un lieu de production pour la création photographique et un organe de formation et d’enseignement (lié à l’Ecole Média Art et à l’ENSAM).

JPEG - 44.4 ko
© Ville de Chalon-sur-Saône

Projet de rénovation urbaine dans le cadre de l’ANRU :

Les grands ensembles des Prés Saint-Jean, des Aubépins, des quartiers Clairs Logis et Claudel sont en cours de traitement dans le cadre du « projet de rénovation urbaine », piloté par le Grand Chalon et la ville. Sur la période 2005-2011, le projet prévoit la démolition de 715 logements sociaux dans ces 4 quartiers, la reconstruction de 715 logements sociaux sur Chalon et l’agglomération et la construction d’environ 550 logements privés pour assurer lamixité sociale dans les quartiers.

Contacts

Maire : Christophe SIRUGUE BP 92 71321 Chalon-sur-Saône Cedex www.chalonsursaone.fr

Personne référente Christelle MORIN-DUFOIX, animatrice du patrimoine et de l’architecture christelle.morin-dufoix chalonsursaone.fr

 

Haut de la page