Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

Agenda

Rencontres en régions

Événements du réseau

suivre la vie du site

Cahors

PNG - 46.4 ko
Cahors

Secteur sauvegardé (1972, 30 hectares)
Ville d’art et d’histoire (2005)
21 432 Cadurciens
6 500 hectares

Cahors, ville de 21432 habitants, est le chef-lieu du département du Lot. Située au sud du Lot, au coeur du Quercy et à une heure de la capitale régionale, Toulouse.

JPEG - 44.2 ko
Vue panoramique © Ville de Cahors

L’histoire en bref

Située au centre du territoire des Cadourques, Cahors est vraisemblablement fondée à la fin du Ier siècle avant J.-C. sous le règne de l’empereur Auguste. La cité antique s’installe à l’intérieur d’un large méandre du Lot, non loin d’une source dédiée à la déesse Divona, qui lui donnera son nom : « Divona Cadurcorum ». Elle est pourvue notamment d’un aqueduc alimentant un établissement thermal, d’un théâtre, d’un grand temple circulaire et de plusieurs dizaines de maisons luxueusement décorées de mosaïques. Détruite lors des invasions, Cahors connaît un bref réveil au VIIe siècle sous l’épiscopat de saint Didier, puis un véritable âge d’or du XIIe au XIVe siècle, période au cours de laquelle une oligarchie marchande concurrence le pouvoir de l’évêque-comte. La ville est en grande partie reconstruite sous l’impulsion des Consuls, offrant aujourd’hui l’image d’un véritable conservatoire de la demeure médiévale. Ce développement se prolonge dans la première moitié du XIVe siècle avec la construction de l’emblématique Pont Valentré et l’accession au pontificat du Cadurcien Jacques Duèze, fondateur de l’université. Ravagée par la guerre de Cent ans, Cahors voit naître au siècle suivant les poètes humanistes Clément Marot et Olivier de Magny. Le XVIIe siècle rebâtit plusieurs collèges et orne de nombreuses maisons de portes richement sculptées. Cahors, concurrencée par Montauban, ne retrouve son importance qu’au XIXe siècle, grâce à son statut de chef-lieu du Lot et à l’explosion du commerce de son vin. Patrie de Gambetta, la ville s’orne de nombreux bâtiments publics ou privés. Aujourd’hui, Cahors est une ville de 20000 habitants qui se lance dans un vaste politique d’étude, de réhabilitation et d’animation de son patrimoine, en complément d’une intense vie culturelle.

La politique patrimoniale et ses outils

JPEG - 23.6 ko
© Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors

La politique d’urbanisme et du patrimoine :

  • Secteur sauvegardé : le périmètre, d’une surface de 30 hectares, est arrêté en 1972. Malgré l’étude lancée en 1973, il faut attendre 1988 pour voir son approbation. Situé à l’Est de l’artère principale, il correspond à la cité médiévale.
  • Grand site : 41 monuments protégés au titre des monuments historiques ; 5 sites inscrits

Planification :

  • La Ville de Cahors s’est lancée dans la révision du POS en vue d’élaborer le P.L.U. ; le P.A.D.D. a été approuvé le 30 juin 2005 ; le périmètre d’un S.C.O.T. devrait être mis à l’étude.
  • P.P.R.I. a été instauré en 2004 et concerne les espaces situés en bord de rivière et dans les combes alentours

Labels de valorisation et d’animation de l’architecture et du patrimoine :

  • Ville d’art et d’histoire depuis fin 2005
  • Label Jardin Remarquable
  • Patrimoine Mondial de l’Unesco : le Pont Valentré et la cathédrale Saint-Etienne ont été inscrits dans le cadre du classement des Chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

Equipements culturels

Différents sites accueilleront les activités du service patrimoine de la Ville de Cahors : le domaine cathédral (situé au coeur de la cité) : exposition temporaire, exposition permanente sur l’histoire de la ville, ateliers pédagogiques, conférences thématiques. L’ancienne station de pompage (au pied du Pont Valentré) : espace de sensibilisation sur Cahors et son territoire dans toutes ses composantes. La Maison Quéval : atelier du patrimoine abritant le service patrimoine et orienté sur le secteur sauvegardé (règlement, mise en oeuvre des travaux)

Monuments d’Etat : l’ensemble cathédral et le bâtiment administratif de la Préfecture situé dans une des ailes de l’ancienne caserne (XVIIème siècle, remaniée au XIXème siècle).

Monuments Départementaux : l’Hôtel du Département, installé dans l’ancien palais épiscopal du XVIIème siècle et réaménagé en Préfecture du Département au début du XIXème siècle, abrite encore aujourd’hui les appartements du Préfet et le siège du Conseil Général.

L’école de musique et la médiathèque sont des équipements gérés par la Communauté de Communes du Pays de Cahors.

Projets

JPEG - 97.3 ko
Projet d’aménagement des allées Fénelon © Ville de Cahors

Un grand projet de requalification de l’espace public au coeur de la ville est en cours de réalisation. Cette démarche s’inscrit dans une réflexion globale de politique urbaine menée dans le cadre de l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme. L’objectif est d’améliorer le cadre de vie tout en permettant le développement des activités commerciales et artisanales. Un parking souterrain est en cours de réalisation sous une vaste esplanade – les allées Fénelon - occupée actuellement par des voitures. Un bel espace sera ainsi rendu aux piétons et pourra accueillir différentes animations.

L’autre espace public est constitué par le boulevard Gambetta, axe majeur, qui sépare la cité médiévale de la ville moderne. Le nouvel aménagement, en cours de réalisation, offre une place prépondérante aux piétons en créant de vastes trottoirs propices à la déambulation. Ce projet global bénéficie du soutien de l’Etat par le biais du FISAC et des collectivités territoriales (Département, Région).

Actualités

Cahors fait l’objet d’une OPAH-RU (2006-2010) qui concerne la ville située dans le méandre ainsi que le faubourg Saint-Georges, situé sur la rive gauche. Tout projet fait l’objet d’une expertise archéologique du bâti mené par le service du patrimoine de la Ville en lien avec le service départemental de l’architecture et du patrimoine. L’élaboration de la carte archéologique est dans sa phase finale et devrait être présentée au public au second semestre 2007. L’élaboration du PLU, conduit par le service de l’urbanisme de la Communauté de Communes du Pays de Cahors, est en cours, le PADD ayant été approuvé...

Maire : Jean-Marc VAYSSOUZE-FAURE

Boulevard Gambetta
46000 CAHORS
Tél : 05.65.20.87.87.
maire mairie-cahors.fr
www.mairie-cahors.fr

Référents :
Elu : Michel SIMON, adjoint au Maire, chargé du Développement durable, de l’Urbanisme, de l’Habitat et du Développement urbain
msimon mairie-cahors.fr

Professionnel : Laure COURGET
lcourget mairie-cahors.fr

 

Haut de la page