Association Nationale des Villes et Pays d’Art et d’Histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Bayonne

" Bayonne, port d’attache du Pays Basque, est situé à la confluence de la Nive et de l’Adour, à 20 km de la frontière avec l’Espagne. Bayonne Anglet Biarritz forment une communauté d’agglomération. "

Fiche d’identité

Ville : Bayonne
Département : Pyrénées-Atlantiques
Population : 44 500 habitants
Date de création du secteur sauvegardé : Le 07 mai 1975
Date d’approbation du secteur sauvegardé : Le 04 mai 2007
Surface du secteur sauvegardé par rapport à la surface de la commune en % : 1,6 %
Surface de la commune : 50 km2
Surface du secteur sauvegardé : 0,80 km2

Architecture, urbanisme et patrimoine :

Les fouilles archéologiques attestent d’une présence humaine organisée dès le début de notre ère.

« Lapurdum » est une enceinte fortifiée au IVe siècle, dont il reste quelques tours et remparts. La ville est appelée « cité » au traité d’Ardelot à la fin du VIe siècle. Enfin, elle est baptisée « Bayonne » entre 1050 et 1125.

En 1125, la ville s’étend au-delà de l’enceinte antique pour conquérir les terres de la rive droite de la Nive, le « Bourgneuf ». Une tour et des murs sont encore très visibles.

JPEG - 89.9 ko
Caves du XIVème © Ville de Bayonne

La trame urbaine actuelle date du Moyen Âge, pendant que l’architecture générale de ses bâtiments date du XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles.

Au Moyen-Âge, la ville, sous domination anglaise, se fortifie (Château neuf et Château vieux), la Cathédrale Sainte-Marie est édifiée. La création de l’embouchure de l’Adour en 1592 redonne vie à la ville exsangue. En 1694, Bayonne est une ville militaire. Vauban détruit les faubourgs, la contraignant à se replier dans l’enceinte, et supprime les encorbellements des maisons. En moins de 40 ans, le visage de la ville se transforme. Aux maisons d’un étage succèdent des immeubles à 4 niveaux, les ferronneries ornent les façades. Au XIXe siècle, un étage y est ajouté et les cœurs d’îlots sont intégralement bâtis. 1907 marque la fin de la ville militaire.

JPEG - 100.6 ko
La maison Moulis, fleuron du XVI-XVIIème © Ville de Bayonne

Elle va pouvoir s’étendre au-delà des remparts, les quartiers des Arènes et de Marracq sont les premiers lotis. Saint-Esprit, un temps indépendant, redevient le troisième quartier historique de Bayonne et connaît aussi un essor important avec la gare et son importante extension à la fin du XIXe siècle.

Enfin, le centre historique bayonnais d’aujourd’hui est caractérisé notamment par « l’alignement de façades des XVIIIe et XIXe siècles » définissant le caractère étroit et parcellaire de son paysage urbain.

Objectifs du PSMV :

La ville de Bayonne intègre cette démarche dans une dynamique de revalorisation et de reconquête de son centre ancien pour améliorer le cadre de vie social, économique et culturel des habitants. Le PSMV privilégie une vision dynamique de la protection : « protéger et continuer l’histoire tout en rendant la ville habitable, Produire du logement capable par ses qualités typologiques, patrimoniales, économiques et environnementale de concurrencer celui de la périphérie ».

Présentation du secteur sauvegarde

Le secteur sauvegardé au moment de sa création :

  • Non connaissance
  • délaissement
  • désintérêt

Le secteur sauvegardé aujourd’hui :

  • Réussite
  • identification
  • consensus
JPEG - 109 ko
Le secteur sauvegardé © Ville de Bayonne

Les réussites et limites :

Habitat / logement

Le logement du centre ville est redevenu attractif même si la concurrence de celui de la périphérie stimulé par la pression foncière et le Scellier nécessite un recalage des loyers et la prise en charge systématique de la dimension environnementale.

Espace public

Forte amélioration de son traitement par un travail coopératif entre services municipaux et ABF.

JPEG - 114.4 ko
Traitement de l’espace public © Ville de Bayonne

Attractivité économique

Bonne image commerciale à l’activité assez résistante, stimulée par une qualité de présentation des commerces et des immeubles qui favorise aussi le tourisme urbain.
Les métiers du bâtiment tirent leur épingle du jeu, les mises en chantier restant assez soutenues.

Protection et mise en valeur du patrimoine

Très bonne perception par les décideurs et les habitants, extension de ses méthodes via un PLU patrimonial dans les quartiers péricentriques.

Transports et mobilité dans la ville

En forte amélioration par la mise en place d’une navette électrique gratuite et une desserte nord-sud et est-ouest par la création de lignes de bus à haut niveau de service.

JPEG - 86.6 ko
Les quais de la Nive © Ville de Bayonne

Moteur pour la politique culturelle

Le secteur sauvegardé s’est doté de deux musées et d’un théâtre restaurés, d’une université, et lien avec une volonté de renforcer l’image du centre ville sauvegardé, en projet une médiathèque au cœur du secteur sauvegardé et du plateau piéton.

Tourisme

Impact ascendant années après années depuis une petite décennie en lien évident avec la mise en valeur du centre historique.

Le secteur sauvegardé de demain

Modèle de ville durable, porteuse d’une référence pour les autres territoires et ses habitants.

 

Haut de la page