Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à Secteur Sauvegardé et Protégé

Vue générale de Figeac © Nelly Blaya Place Albertas © Aix en Provence © Bouanani Olivier / service patrimoine / photothèque Ville de Cahors La Halle Bayonne© Ville de Bayonne
Accueil du site > Association Nationale

Recherche

Navigation

par thèmes

par chantiers

par labels

suivre la vie du site

Association Nationale

L’Association Nationale des Villes et Pays d’art et d’histoire et des Villes à secteurs sauvegardés et protégés réunit plus de 200 villes et territoires porteurs d’un label « Ville et Pays d’art et d’histoire », d’un secteur sauvegardé, d’une ZPPAUP ou d’une AVAP, ou qui constituent un dossier VPAH ou un dossier de secteur protégé, et qui souhaitent partager leurs interrogations et leurs expériences sur les politiques de protection et de valorisation du patrimoine.

L’association nationale constitue, pour ces villes qui font le choix de l’excellence, une plateforme d’échanges et de travail.

Villes et Pays d’art et d’histoire

186 villes et pays ont signé une convention avec le ministère de la Culture et de la Communication, pour développer une démarche de connaissance approfondie de leur territoire, de mise en valeur de leur patrimoine et de sensibilisation des publics (habitants, public jeune, touristes). Elles ont recours à un personnel qualifié : animateur de l’architecture et du patrimoine, guides conférenciers.

Villes à secteur sauvegardé

Il existe 106 secteurs sauvegardés en France . Créé en 1962 par André Malraux pour protéger les centres historiques tout en permettant leur évolution, et fondé sur la connaissance historique, urbaine, architecturale, économique et sociale, le secteur sauvegardé fixe les conditions de conservation, de protection, de transformation, d’évolution des immeubles et des espaces.

Zones de protection du patrimoine architectural urbain et paysager et Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine

Il existe plus de 700 ZPPAUP/AVAP. Outil initié en 1983 (loi de décentralisation), la ZPPAUP est appelée depuis juillet 2010 (loi Grenelle 2) à devenir Aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine (AVAP). Servitude d’utilité publique pilotée par la collectivité, en partenariat avec l’État, elle permet, à l’aide de règles et prescriptions spéciales, de promouvoir la mise en valeur durable de l’architecture, de l’urbanisme, du paysage, de l’histoire, de l’archéologie... et d’inscrire tout acte d’aménagement, de transformation ou de construction dans le respect de l’existant.

Téléchargez la carte des adhérents 2015.

Documents joints

 

Haut de la page